HISTOIRE DE LA TROUPE

 

La Fondation en 1966

Inspirés et motivés par l’ouverture du Centre culturel de Beloeil prévue en 1967, Pierre Meunier, coordonnateur aux Loisirs de la Ville de Beloeil, sera l’instigateur du projet. Il s’allie à Louis Bédard, alors réalisateur à Radio-Canada et ancien des « Compagnons de St-Laurent » du Père Émile Legault. M. Bédard sera responsable de la mise en scène.

C’est par le biais d’un feuillet intitulé « Récréation » que la ville de Beloeil et celle de St-Mathieu-de-Beloeil invitent toutes les personnes intéressées à venir passer des auditions. Vingt-trois personnes sont choisies pour monter la première production : treize comédiens et une équipe de direction et de support de dix personnes.

Les toutes premières productions seront deux courtes pièces, des comédies légères, jouées le même soir. Il s’agit de : « On purge bébé » de Georges Feydeau et « Les vieillards amoureux » de Gaston-Marie Martens. Mais où se produire? Le Hertel Mountain Theatre, une troupe de théâtre anglophone, a prêté sa salle : le Studio Neuf.  C’était une petite maison située au 49, rue Perreault à Beloeil. On y avait installé une petite scène de 30 centimètres de haut et une cinquantaine de sièges de théâtre en velours rouge.  Les « loges » étaient au sous-sol.  Quelques anglophones parlant bien français se sont joints aux comédiens du « Théâtre des Deux Rives » pour ces premières productions. La grande première a eu lieu le 23 avril 1966.  Pour 1,50 $, les 50 spectateurs ont eu droit à deux pièces de théâtre d’une troupe peu expérimentée mais très motivée.

1967 – La deuxième année

Au début de l’année, Pierre Meunier a démissionné de la fonction de directeur de la troupe et a été remplacé par Odette Garnier, comédienne lors de la première saison.

À l'inauguration du Centre culturel de Beloeil en 1967, la troupe a monté et présenté « Le Rendez-vous de Senlis » de Jean Anouilh, mis en scène par Pierre Meunier.  La pièce a été présentée les 19, 20, 26 et 27 mai.

 

Reprise des activités, incorporation et la relève

Les activités ont cessé deux ans après la fondation. Elles reprendront en 1975 sur l’initiative de M. André Fauteux, directeur du Service des loisirs de la Ville de Beloeil, et Claude Béland, animateur socio-culturel. La Troupe y offre alors des ateliers de jeu aux résidents de la ville. La Troupe se constituera officiellement en corporation en 1977.

Nous devons la vitalité de la Troupe à l'engagement inestimable de membres tels Ghislaine ScullyRoger Laramée et son épouse, Nicole LadouceurNicole Fréreault et Diane Bouchard, toutes deux membres du conseil d'administration pendant plus d'une quinzaine d'années; sans oublier Marc Alain Robitaille, metteur en scène en résidence pendant plus d'une vingtaine d'années. Le 50e anniversaire de la Troupe a été célébré dignement en 2015-2016 sous la présidence d’honneur de Madame Diane Lavoie, mairesse de Beloeil et Monsieur Stéphane E. Roy, comédien et auteur, résident de la région.

 

Une troupe... ENGAGÉE

 

Au tournant des années 1990, la Troupe présente certaines de ses productions avec traducteurs pour malentendants.  Dans les années 2000, elle s'associera d'abord avec la Maison de la famille de Beloeil, ensuite à Opération Enfant-Soleil, versant une partie de ses recettes annuelles pour les soutenir.


En 2015, elle entame un nouveau partenariat avec Transplant-Québec afin de présenter sa production annuelle dans la salle du Gesù à Montréal. Tous les profits de cette représentation, soit 5 000 $, ont été remis pour la formation en milieu hospitalier dans le but d'accroître le nombre de dons d'organe.  En 2016, c'est plus de 8 000 $ qui seront amassés pour la cause. En 2017 et 2018, c’est avec la Fondation de l’école De Mortagne que la Troupe s’associe.

 

 
 

Une troupe... AUDACIEUSE


En 2011, sous la direction de Marc Alain Robitaille, la Troupe se lançait dans la création de sa toute première œuvre théâtrale, TRAITS D'UNION.  Cette pièce aura été présentée à maintes reprises sur une période de trois ans, à différents endroits à travers la province ainsi qu'en Belgique, en août 2012, dans le cadre des Estivades de Marche-en-Famenne.

​En août 2018, la Troupe représentera encore une fois le Québec aux Estivades en Belgique. En effet la FQTA a sélectionné la Troupe afin d'y présenter sa deuxième création collective « Boréale ou le cri des aurores » écrite par six auteurs/comédiens accompagnés du metteur en scène Yannick St-Laurent.